Fin de vie

La pratique du protocole final CODARTA (protocole « E ») est réservée à l’accompagnement/aide au passage fluide et sain de la fin de vie vers son arrêt physiologique et mental ultime, tandis qu’un processus de conscience élargie s’amplifie et autorise sans nul doute une transition respectueuse de la véritable transformation qu’est la mort – au-delà de laquelle, selon notre enseignement et celui des traditions spirituelles, il y a continuation d’un état plus subtil qui est également un processus de vie dont la qualité se devrait d’être encouragée et respectée au plus haut degré.

 

L’emploi de ce protocole final n’est pas une pratique d’euthanasie (ou mort provoquée) ce n’est pas sa nature ni son objectif, et il n’en a pas le pouvoir. Il est cependant fluidificateur de certains seuils de passage et va par là-même permettre une agonie plus douce et sereine, voire plus rapide si le corps est disposé à effectivement arrêter de vivre.

 

En cela l’apprentissage de la pratique Codarta est en partie destiné aussi aux accompagnants, famille et/ou personnels soignants ou spécialisés, auprès des personnes en processus de fin.

 

Thoth image 2

.